mai 10, 2020

Mon enfant est-il en retard sur le programme de maternelle ?

En lien avec les programmes de l’Éducation Nationale

Non ! La réponse est non, votre enfant ne PEUT PAS être en retard sur le programme de maternelle. Aucun enseignant n’utilisera jamais ces mots pour vous parler des progrès de votre enfant en maternelle.

Pourquoi ? Tout simplement parce qu’on ​observe les progrès et les réussites de chaque enfant année après année, mais l'objectif est que les compétences soient maitrisées ​à la fin de la Grande Section, pour l’entrée au CP.

​Il n'y a pas de programmes officiels de petite et moyenne section, mais un programme global de "l'école maternelle". C’est comme pour un marathon. La plupart des gens veulent ​seulement de finir la course,  peu importe le temps qu’ils réalisent. L’important est de parcourir les 42,195 km. Mais pour cela il faut se muscler, travailler sa foulée, maîtriser son souffle, etc. Pendant l’entrainement, tout le monde ne progressera pas à la même vitesse. Et ce n’est pas grave, car le but est d’être prêt à la fin !

Eh bien en maternelle c’est la même chose : l’enseignant s’assure que tous les enfants apprennent les différentes compétences nécessaires pour se lancer dans la grande course du CP. Certains progresseront plus vite que d’autres, mais à la fin tout le monde sera normalement prêt (sauf situations exceptionnelles bien sûr).

​​Ces programmes​ servent donc de repère pour les enseignants. Mais vous, parents, avez également un rôle à jouer dans tout cela : celui d’accompagner votre enfant aux côtés de l’enseignant. Et pour cela, il me semble indispensable de vous décortiquer le contenu de ces programmes.

C’est justement le sujet de cet article !

Que doit savoir faire mon enfant à l’école maternelle ?

Si malgré ​la comparaison avec le marathon, vous vous posez quand même la question « est-ce que mon enfant est en retard sur le programme ? », je vais vous expliquer dans quelques instants comment vous y prendre pour situer ses progrès.

Mais avant, ​je voudrais faire une petite précision :

​Ce n’est pas parce que l’année de votre enfant ne s’est pas très bien déroulée, pour telle ou telle raison, que votre enfant sera en échec durant toute sa scolarité. A cet âge, la maturité joue un rôle essentiel dans le développement de l’enfant.

Ainsi d’une classe à l’autre, simplement en laissant passer les 2 mois d’été, nous pouvons retrouver des enfants métamorphosés une fois de retour à l’école, car ils ont grandi, ils ont développé leur langage et pris confiance en eux. Je veux donc vous rassurer : chaque situation est différente.

Ce que je vous propose maintenant, c’est de faire un état des lieux des programmes officiels pour vous permettre de mieux cibler où se situe votre enfant dans ses apprentissages.

De la Petite section à la Grande section, l’école maternelle est appelée le cycle 1. L’instruction étant désormais obligatoire à partir de 3 ans en France, le cycle 1 se présente dans les programmes officiels​ comme un cycle « fondamental pour la réussite de tous ».

Ainsi, l’école maternelle a pour objectif de « s’adapter aux jeunes enfants » selon des « modalités spécifiques d’apprentissage » et en passant notamment par le jeu (comme j’ai pu en parler dans l’article Apprendre en s’amusant). Enfin, un important objectif que nous travaillons beaucoup en classe est la capacité de « vivre ensemble » et « d’apprendre ensemble ».

filles travaillant sur le programme de maternelle

​Pour cela, un programme commun a été construit. Il s’agit d’un outil permettant aux enseignants d’indiquer les acquis qu’un enfant de maternelle doit maîtriser pour pouvoir entrer au CP dans de bonnes conditions. Ce sont aussi bien des compétences que l’enfant doit connaitre que des objectifs que l’enseignant se fixe pour ses élèves.

Maintenant, je l’ai dit en introduction, ces programmes ne parlent que des acquis de fin de Grande Section. ​A l'école, nous subdivisons ces compétences pour pouvoir répartir les apprentissages sur les 3 années. Ce découpage est subjectif, réalisé par chaque équipe enseignante de maternelle. Il nous permet ainsi ​de répartir les apprentissages de façon équilibrée entre les 3 années de maternelle. Dit autrement : ils servent à s’assurer que votre enfant apprenne de manière progressive​ et à être sûr de ne rien laisser de côté au cours de ces trois années.

Voici les attendus des programmes pour les trois classes de maternelle :

​Ici, je vous partage donc MON découpage à titre indicatif, pour vous indiquer de manière générale ce que j’attends des enfants de ma classe. Il peut y avoir des différences d’une école à l’autre, les acquis de Petite Section et de Moyenne Section sont donc des pistes pour nous guider vers les acquis de fin de Grande Section, qui eux sont inscrits dans les programmes officiels de 2015.

Enfin, en cas de doute ou d’inquiétude de votre part, n’hésitez pas à en parler à l’enseignant de sa classe. Celui-ci connait votre enfant, ses connaissances et ses capacités, il saura répondre à vos questions.


A la fin de la Petite Section – Vivre ensemble et langage au top !


L’objectif premier de la Petite Section est la découverte du vivre-ensemble et le développement du langage. L’enfant va apprendre à s’exprimer et à communiquer, ainsi qu’à respecter les règles de vie en collectivité : rester avec le groupe, accepter les différents moments de la journée, faire attention au matériel et aux autres.

Petite précision : en fonction du mois de naissance de votre enfant, la différence peut être importante entre un enfant de janvier qui rentre à l’école à 3 ans et 9 mois et un enfant de décembre qui n’a pas encore 3 ans lors de la rentrée de septembre. Ainsi, durant cette première année, les écarts peuvent paraitre très importants, mais ils vont se réduire au fur et à mesure de la scolarité en maternelle​.

fille de petite section mesure son retard

A la fin de la Petite Section, voici les acquis demandés à votre enfant dans les différents domaines :

Le langage :
  • Interagir avec l’adulte et avec les autres (répondre à une question, en poser),
  • Connaitre et reconnaitre ses camarades et les adultes de l’école,
  • Être capable d’exprimer ses besoins,
  • Connaitre les couleurs,
  • Connaitre quelques comptines et jeux de doigts,
  • Savoir raconter une histoire simple connue,
  • Utiliser le « je » et les temps du passé, avoir un vocabulaire de plus en plus fourni.
L’écrit :
  • Connaitre et reconnaitre son initiale et son prénom écrit en capitales d’imprimerie,
  • Commencer à reconnaitre les prénoms de quelques camarades en capitales,
  • Savoir distinguer les lettres des autres graphismes,
  • Écouter une histoire lue ou racontée,
  • Maitriser les premiers graphismes (traits verticaux, horizontaux, le point, le rond, le quadrillage, l’échelle, le soleil, la croix).
Les nombres :
  • Dénombrer (=compter) et réaliser des collections jusqu’à 3 ou 4 éléments​,
  • Connaitre la comptine numérique jusqu’à 6 (voire 10),
  • Associer les différentes représentations des nombres de 1 à 4 (chiffres, doigts, constellations du dé).
Les formes et grandeurs :
  • Savoir poursuivre un algorithme à deux éléments (par exemple 2 couleurs),
  • Connaitre et savoir représenter un rond/cercle, un carré​ ou un triangle,
  • Trier des objets par couleur ou par taille,
  • Réaliser des puzzles de 4 à 6 pièces et des puzzles à encastrements de 6 à 20 pièces.
Le repérage dans le temps et dans l’espace :
  • Distinguer le jour et la nuit,
  • Se repérer dans la journée (matin, après-midi),
  • ​Identifier les évènements les uns par rapport aux autres dans la journée (après la cantine, c’est la sieste, après la sieste c’est le petit travail).
  • Se repérer dans les lieux connus de la maison et de l’école.
L’exploration du monde :
  • Distinguer fille et garçon,
  • Savoir manipuler des matières comme de la pâte à modeler et des outils (fourchettes, rouleaux, bouchons),
  • Découper de manière plus précise (trait continu),
  • Identifier les parties du corps et du visage,
  • Reconnaitre des animaux et leurs caractéristiques (mode de vie, mode de déplacement, spécificités).
Les activités physiques et motricité fine :
  • Accepter de participer aux activités avec ses camarades.
  • Être plus à l’aise avec son corps (motricité fine et globale) et dans différents apprentissages comme tenir un crayon et une paire de ciseaux.


A la fin de la Moyenne Section – Une autonomie développée !


​En moyenne section, le langage demeure au cœur des apprentissages. On y travaille ainsi le vocabulaire, la syntaxe, la prononciation, la mémorisation. C’est aussi le début de la découverte de la notion de syllabes en phonologie. Dans les autres domaines, les acquis se poursuivent, pour faire suite à la Petite section. On peut donc voir qu’un enfant « en retard sur le programme » ne sera pas laissé de côté, puisqu'en réalité, les apprentissages reprennent là où ils se sont arrêtés l’année précédente.

A cet âge-là, les enfants sont généralement beaucoup plus à l’aise et bavards à l’école. Ils commencent en effet à avoir de vrais copains, et ils vont apprendre à distinguer les ateliers collectifs des ateliers individuels. Nous allons aussi travailler sur l’acquisition de l’autonomie et l’initiative :

  • Gérer son matériel,
  • Se déplacer dans la classe,
  • Savoir répondre à ses besoins (s’habiller, se moucher, se chausser),
  • Être capable de réaliser son travail seul et sans aide.
enfant moyenne section activité créative

Faisons le tour des acquis ​attendus à la fin de la Moyenne Section :

Le langage :
  • Oser parler spontanément, être capable d’écouter, de respecter les tours de parole et de rester dans le sujet évoqué​,
  • S’exprimer de façon compréhensible en respectant l’articulation​,
  • Être capable de formuler des phrases simples pour répondre (sujet + verbe + complément),
  • Savoir reformuler une consigne simple ou une règle de jeu,
  • Savoir nommer les personnages et les lieux d’une histoire lue ou écoutée​,
  • Phonologie : segmenter un mot en syllabes (ex. cho-co-lat), dénombrer les syllabes d’un mot (combien y-a-t-il de syllabes dans « maman » ?),  distinguer une syllabe en début de mot ou en fin de mot​.
L’écrit :
  • Savoir raconter sans support le passage d’une histoire lue ou entendue,
  • Commencer à distinguer les différents types d’écrits (recettes, cartes postales, albums, etc.),
  • Dicter une phrase à l’adulte pour qu’il l’écrive, en énonçant les mots l’un après l’autre (pour raconter un évènement, écrire à des proches, décrire un dessin),
  • Reconnaitre des mots de la classe en capitales d’imprimerie (jours de la semaine, couleurs),
  • Reconnaitre son prénom en lettres scriptes,
  • ​Identifier la plupart des lettres en capitales d’imprimerie et découvrir les lettres scriptes.
  • En graphisme : maitriser de nouveaux gestes comme les ronds concentriques, les lignes brisées, les ponts et les boucles.
  • Savoir écrire son prénom et les lettres de l’alphabet en capitales d’imprimerie.
Les nombres :
  • Dénombrer (=compter) et réaliser des collections jusqu’à 6 éléments,
  • Connaitre la comptine numérique jusqu’à 15,
  • Associer les différentes représentations des nombres de 1 à 6 (chiffres, doigts, constellations du dé).
  • Savoir comparer deux nombres (jeu de la bataille de 1 à 6 comme Bata Waf) et ranger les nombres dans l’ordre.
Les formes et grandeurs :
  • Savoir poursuivre un algorithme à trois éléments (par exemple 3 couleurs),
  • Connaitre et savoir représenter un rond/cercle, un carré, un triangle, un rectangle,
  • Savoir reproduire un assemblage de formes (pavages et tangrams simplifiés comme ici​)
  • Réaliser des puzzles de 10 pièces et plus.
Le repérage dans le temps et dans l’espace : 
  • Distinguer le temps court (journée) et le temps long (semaine, mois, année)
  • Se repérer dans la semaine, puis dans le mois.
  • Commencer à se repérer sur un quadrillage (reproduire un quadrillage, Sudokus, tableau à double-entrée).
L’exploration du monde :
  • Maitriser les règles d’hygiène de base,
  • Découvrir la notion de 5 sens,
  • Distinguer le vivant et le non-vivant,
  • Observer et reconnaitre les différents états de la vie végétale.
  • Avoir un vocabulaire plus précis concernant les matières (rugueux, lisse, mou, dur) et les actions associés (transvaser, modeler, malaxer, assembler, découper).
  • Savoir découper plus précisément.
Les activités physiques et motricité fine :
  • S'investir dans les activités proposés, respecter les règles.
  • Avoir des gestes plus précis, tenir son crayon et ses ciseaux sans difficulté ni crispation.


A la fin de la Grande Section – En route pour le CP !

  

La Grande Section est une année de transition qui prépare les enfants à l’apprentissage de la lecture et de l’écriture qui aura lieu au CP. Durant cette année, la langue orale et écrite est donc au cœur du travail proposé.

Il faut noter que déjà, à cet âge-là, les enfants ont des capacités et des intérêts qui ne sont pas forcément les mêmes. Ne soyez donc pas inquiets si votre enfant n’a aucune patience pour le coloriage tandis que le voisin du même âge réalise des œuvres d’arts ! A côté de ça, peut-être que votre enfant à vous a énormément de vocabulaire, ou bien qu’il s’intéresse ​de manière passionnelle aux sciences​, aux jeux de construction ou d’imitation. Il a ses propres centres d’intérêt, et aussi ses propres capacités !

Ne comparons pas les enfants, cherchons seulement à leur proposer les mêmes ​acquis de départ pour ​entrer au CP sereinement, car c’est bien là l’essentiel.

Ainsi, pour la fin de l’année de Grande Section, reprenons ensemble les attendus des programmes officiels de maternelle :

Le langage :
  • Communiquer avec les adultes et les autres enfants par le langage en se faisant comprendre.
  • S’exprimer de façon correcte et précise, en étant capable de reformuler si nécessaire.
  • Connaître plusieurs comptines et poésies,
  • Phonologie - savoir manipuler les syllabes : associer des mots selon leur syllabe d’attaque ou finale,
  • Phonologie - savoir manipuler les sons : associer mots qui commencent avec le même son (comme dans le jeu Mots Magiques)​, qui finissent avec le même son (comme dans Hérissons et compagnie)​, quel mot contient ce son (comme dans la Roue des ​sons), quel est l’intrus, distinguer des sons proches (comme f/v, etc.).
L’écrit :
  • Comprendre sans aide une histoire lue ou entendue,
  • Pouvoir redire les mots d’une phrase écrite et lue par l’adulte, le titre d’un album, etc.,
  • Savoir que l’on n’écrit pas comme on parle, et donc savoir dicter une phrase à l’adulte pour qu’il l’écrive (pour raconter un évènement, écrire à des proches, décrire un dessin),
  • Connaitre les lettres de l’alphabet et savoir les reconnaitre dans les trois écritures : capitales, script et cursive.
  • Savoir copier à l’aide d’un clavier d’ordinateur.
  • Savoir écrire son prénom en cursive, sans modèle.
  • Commencer à écrire de petits mots (ex. « moto ») en faisant chanter les lettres et en s’aidant de mots connus (jours de la semaine, mois, couleurs, autres prénoms).
Les nombres :
  • Dénombrer  (=compter) et réaliser des collections jusqu’à 10 éléments au moins,
  • Connaitre la comptine numérique jusqu’à 30,
  • Associer les différentes représentations des nombres de 1 à 10 (chiffres, doigts) et les ranger dans l’ordre.
  • Savoir manipuler les quantités : comparer deux quantités, ajouter ou enlever des éléments pour obtenir des quantités jusqu’à 10, décomposer les nombres jusqu’à 10 (ex. : 5 c’est 2 et 3 ou 4 et 1, 10 c’est 5 et 5, etc.)
Les formes et grandeurs :
  • Savoir poursuivre un algorithme à plusieurs éléments (au-delà de 3),
  • Connaitre et savoir représenter un rond/cercle, un carré, un triangle, un rectangle, ainsi que quelques solides (cube, pyramide, boule et cylindre),
  • Savoir reproduire un pavage et un assemblage de formes (comme les tangrams)
  • Réaliser des puzzles de 15 pièces et plus.
Le repérage dans le temps et dans l’espace :
  • Se repérer dans la journée, la semaine, le mois et la saison.
  • Utiliser des marqueurs temporels dans des discussions (« puis, pendant, avant, après, etc. »).
  • Se repérer dans un environnement connu à partir d’un plan ou d’une photographie.
  • Utiliser des marqueurs spatiaux adaptés (« devant, derrière, droite, gauche, dessus, dessous, etc. »).
L’exploration du monde :
  • Connaitre les étapes de développement d’un animal ou d’un végétal, ainsi que leurs besoins essentiels,
  • Situer les différentes parties du corps humain,
  • Connaitre et pratiquer les règles d’hygiène et de vie saine,
  • Être capable de réaliser des constructions à partir de plans ou de maquettes,
  • Connaitre les risques de l’environnement proche et être conscient du danger,
  • Savoir quel matériau et quel outil utiliser pour arriver à une action spécifique.
Les activités physiques :

Elles s’articulent autour de 4 grands domaines : les activités athlétiques (courir, sauter, lancer), les activités de déplacement (parcours, natation, objets roulants), les activités artistiques (danse et expression corporelle) et les jeux collectifs avec ou sans ballon.


Pour finir…


Même si l’année scolaire n’est pas terminée, et justement car elle n’est pas terminée, j’ai voulu vous proposer ici un article sur les acquis attendus en maternelle. En effet, j’ai eu plusieurs demandes de parents sur le niveau de leur enfant, et j’avais envie que l’on fasse ensemble le point sur les demandes officielles de l’Education Nationale.

Comme je l’ai déjà dit, je ne suis pas là pour vous faire peur, vous mettre la pression ou vous faire culpabiliser. Je reste persuadée que chaque enfant est différent, évolue à son rythme, et que des tas d’éléments peuvent faire varier les apprentissages.

enfant maternelle savoirs arc en ciel

Le mieux placé pour vous parler de votre enfant, c’est son enseignant. Mon objectif ici est de vous informer sur les demandes officielles, qui sont en fait une moyenne. Et on sait très bien que pour faire une moyenne, il faut de tout ! Rappelez-vous quand on vous disait qu’en moyenne durant une grossesse, il faut prendre entre 9 et 12kg. Ou encore à quel âge ​il était supposé avoir sa première dent... Les moyennes sont données à titre indicatif, pour se situer dans un domaine, mais elles ne sont pas des éléments de référence.

Il n'y a que les objectifs de fin de Grande Section qui sont une référence officielle pour que chacun enfant entre au CP avec les mêmes clés en main.

Sur la base de ces informations, accompagnez votre enfant dans ses apprentissages. Observez-le, essayez de le situer, mais aussi et surtout : faites confiance à son enseignant. Il a été formé pour ça, il sait où il va.

Car souvenez-vous mon à-propos : vive la co-éducation, et la communication en est la clé ! Si vous y croyez, je vous invite à partager cet article pour faire connaitre ce principe autour de vous.

Belle journée à tous !

Inscrivez-vous maintenant et recevez mon guide gratuit sur ...

La bonne tenue du crayon

  • Un savoir indispensable pour réussir ses premiers pas à l'école
  • ​Des conseils applicables dès la petite section
  • ​De bonnes habitudes qui serviront pour toute la vie

​Derniers articles

Laissez un commentaire


​Votre adresse mail ne sera pas publiée.

{"email":"Email address invalid","url":"Website address invalid","required":"Required field missing"}